Chronique : Sp In my real ( love ) life, mily black

Chronique :

 Service presse : 

 In my real ( love ) life, mily black

Merci à Mélanie pour le service presse HQN

Couverture de In My (Real) Love Life

Sortie  : 06/05/2015
Prix Epub : 5€99
Thème : phobie , chick lit 
Blog de l'Auteure :: http://milyblack.blog4ever.com/

Note sur le prix :
tresor euro08tresor euro08tresor euro08tresor euro08tresor euro08

Résumé 
Le meilleur site de rencontres, c’est la vraie vie

Moi, c’est Léna et ma vie n’a rien d’une comédie romantique. Ma vie, je la passe derrière un écran. Geek ? Non, phobique. Je ne supporte pas les contacts physiques et je fuis les relations humaines. Alors, forcément, quand en plus on vit à l’ère 2.0 où on peut tout acheter et tout faire en ligne, ça n’aide pas à faire des efforts pour aller vers les autres. Pourtant, un jour, j’ai eu un « déclic » : je devais reprendre ma vie en main.

Missions IRL – Player 1
Level 1 (medium) : quitter Marseille et rejoindre Alexie, ma meilleure amie, à Paris
Level 2 (medium) : faire en sorte qu’Alexie finisse avec Lucas
Level 3 (difficult) : trouver un appart
Level 4 (difficult) : rencontrer de nouvelles personnes
Level 5 (hard) : (trouver l’amour ?) <= stupide



Léna est une trentenaire, qui angoisse au moindre contact avec les gens de l’extérieur,  angoisser est un mot faible elle vie avec des phobies. Ses ami(es) ou plutôt son ami est virtuel, il se nomme GDPA, un monsieur d'un certain âge qui a une petite fille tout aussi phobique que Léna. 
Un jour elle prend son courage à deux mains, elle quitte Marseille et rejoint sa seule et unique vraie amie à Paris, Alexie, la seule personne à calmer les angoisses de notre jeune héroïne. 
Léna va alors rencontré du monde, Lukas le nouveau petit copain d'Alex, puis la famille de Lucas, tout d'abord sa sœur Henriette surnommée Henri, sa maman et enfin son grand frère Marc ( le patron d'Alex ) et le fils de celui-ci Basil.

Pourquoi Léna a-t-elle ses angoisses ?

Comment combattre ses phobies? 

Je me reconnais un peu dans la vie de Léna, pas que je suis phobique, mais on trouve toujours un moyen de cacher ses peurs et ses craintes, dans une passion ou via le net, la vie virtuelle est souvent plus simple que d'affronter la réalité.
Léna est créatrice de site informatique, mais pas la geek qui connait les virus et tout, elle  fait de la création et internet lui facilite la vie, elle achète tout vêtement, course....

En arrivant sur Paris ça vie se retrouve bouleversée, déjà Lucas le petit ami d'Alexie, est intrusif, il aime mettre les gens en difficulté. Marc le patron d'Alex et frère de Lucas est un Con, j'ose le dire, il sait qu'il est beau et les femmes le harcèlent, pour avoir le plaisir de sortir avec lui, et plus si affinité. Henri ( oui oui c'est une fille) est belle patiente, elle découvre tout de suite les phobies de notre jeune Marseillaise, elle vont même devenir Colocataire. Enfin mon petit chouchou Basil, 7 ans l'innocence même.

J'ai adoré suivre les péripéties de Léna, elle est pétillante, fraîche, piquante et cinglante, elle tient tête au gens. Au départ je me suis dit mais dans quoi je m'embarque, elle parle de client (oh mon dieu elle est escort ^^) mais non on apprend qu'elle est juste informaticienne et que les gens la contact via Skype.
Lucas est cinglé, il apporte cette touche d'humour, à l'histoire mais pas suffisante à mon goût, en effet j'aurai aimé le voir un peu plus,  par moment l'histoire est un tout petit peu répétitive et longue , l'intervention de Lucas aurait donner encore plus de pep's.

Alexie et Henri sont adorable, attentive curieuse, qui n'a pas des amies avec qui on peut parler sexe et donner des notes aux hommes sur leurs performances sexuelles ( moi non jamais je n'oserais)

Et enfin Marc et Basil, Marc est arrogant puant, détestable odieux, mais on a qu'une envie le croquer TOUT entier, il est tellement sexe, imaginez cet homme taquin colérique, que vous avez envie de mettre hors de lui pour mieux se réconcilier sur l'oreiller ben c' est lui.
Basil c'est un amour, il fait tout pour Léna, il veut être avec elle 24/24, j'ai trouvé ça trop mignon, mais comme tout enfant de 7 ans ne jamais faire de questions ouverte, sinon on se retrouver piégé.

L'auteure aurait juste pu à mon goût, faire moins de répétition sur certaines crises , ou  diminuer le côté "clients" du travail de Léna et à la place, faire faire des petits gestes anodins à notre héroïne, comme taper la main dans celle de Basil , des gestes inconscients qu'elle aurait fait s'en sans rendre compte, mais qui nous auraient un peu plus attendris. Je trouve que cela arrive tardivement. 


Malgré tout j'ai passé 3h37 de lectures, sans m'en rendre compte, un chick lit, comme je les aime avec des personnages piquant, avec leurs histoires, mais la fin ma laisser sur ma faim.... Il se passe quoi après STP Mily black, fait soit une petite suite soit un prologue je veux savoir moi .....

Ma note 

Commentaires

Articles les plus consultés

Vous cherchez un livre ? (comment ça non?)