Interview Gilles Milo-Vacéri


Tout d'abord Merci Gilles Milo-Vacéri d 'avoir interrompu sa journée bien remplie pour répondre à mes questions .......

La Série en cours chez HARLEQUIN HQN 
(lien directionnel dans les couvertures)

 



Parle nous de Gilles Milo-Vacéri, l’auteur, qui est-il ?

Gilles Milo-Vacéri, l’auteur, tout ça, c’est la même chose ! sourire... Enfin, le même type quoi ! De fait, je puise très souvent l’inspiration dans mon passé et pour avoir eu une vie  différente des normes usuelles, j’ai de la matière devant moi et très peu de chances de souffrir un jour du syndrome de la page blanche !
Dès mes plus jeunes années, j’avais arrêté ma décision et je souhaitais vivre l’aventure, faire beaucoup de voyages et ne jamais subir la routine quotidienne. Même si, à l’époque, j’écrivais déjà, ce n’était qu’un fil rouge et pas du tout un objectif. Depuis trois ans, après quelques bouleversements dans ma vie personnelle, c’est devenu ma raison d’être pour gagner ma vie ou du moins essayer d’y parvenir.
Sinon, je suis quelqu’un de très simple et d’accessible. Je réponds toujours à mes lecteurs, par exemple. Mes histoires finissent toujours bien, même les plus délicates et je suis heureux quand j’écris, que ce soit de l’érotisme, un polar ou un thriller. Fan d’histoire, bon nombre de mes récits se situent dans un passé plus ou moins lointain. Sinon, que dire ? Disons que je suis un auteur en devenir et que je me donne les moyens de mes ambitions, même si souvent, c’est très difficile.



Ta série Sexcort est la série de l’été chez Harlequin  HQN, parle nous d’elle, de ton héroïne, de son univers.

Les séries érotiques estivales et Harlequin, c’est une belle aventure qui remonte à 2013, déjà ! J’ai publié ces jours-ci un article sur le sujet et parlé de toutes mes séries parues chez cette maison d’édition. Elles ont fait de jolis scores à chaque fois et les lectrices ont l’air d’apprécier Sexcort autant que les précédentes. Inutile de préciser que je suis ravi !


Après une longue discussion avec ma directrice éditoriale, j’ai donc créé l’univers de Katia Maslov, une slave sublime, aimant le sexe et se retrouvant dans une situation difficile, après un divorce et un licenciement. Malheureusement, ce sont des réalités quotidiennes pour beaucoup trop de gens aujourd’hui. De là, je suis parti sur des missions qui devaient se dérouler dans différentes capitales européennes, choisissant bien entendu celles que je connaissais le mieux.
Par contre, j’aimerais apporter une précision. Sexcort ne se contente pas de décrire des scènes de sexe, sans histoire ni un minimum d’intrigue. De toute manière, cela ne passerait pas chez Harlequin ! Donc, Katia Maslov est une femme intelligente qui se montrera à l’écoute de ses clients, intervenant parfois dans des rôles inattendus et n’ayant pas que le sexe pour finalité.



Parlons un peu de Katia, d’après toi si elle était à tes côtés, là tout de suite, que dirait-elle au sujet des missions qu’elle doit réaliser ? Aimerait-elle son image ?

Je le disais plus haut, Katia Maslov est une femme moderne, intelligente et belle. Je ne voulais pas d’une héroïne « sois belle et tais-toi » ! Je lui fais vivre les aléas de la vie comme beaucoup d’autres femmes. Si sa réponse aux événements peut en surprendre plus d’une, je dirais simplement que chacun voit midi à sa porte et qu’il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’une fiction, pure et dure.
Si elle était près de moi ? Je pense qu’elle me traiterait de grand malade à l’imagination débordante et débridée ! (rires !). Maintenant, je préférerais rencontrer Katia que certains criminels issus de mes thrillers... Oui, je pense qu’elle aimerait son image, car au-delà du sexe libéré, de sa bisexualité et de son ouverture d’esprit, elle apprécierait de se découvrir en femme de tête et sachant offrir sans attendre de recevoir.
Personnellement, je ne juge ni les prostituées, ni les escort, je pense simplement que la vie n’est pas simple et je me garderais bien d’émettre un jugement sur ces femmes. Peut-être que cette série donnera aussi une autre image de cette profession ô combien difficile ! Donc, Katia serait contente et ne m’arracherait pas les yeux ! (sourire)

Prévois-tu d’écrire une suite à cette série ou un dérivé de la série vu par une autre personne (Escort boy) par exemple ? Dis oui, dis oui STP  (oui je tente heinnn on ne sait jamais)

À l’heure où j’écris ces lignes, aucune suite n’est prévue et tout dépendra de l’accueil qui sera réservé à cette série. Comme d’habitude, la décision d’écrire une suite vient principalement de la maison d’édition. Maintenant, pour être tout à fait sincère et honnête, même si c’était prévu, je n’en dirais rien, par respect pour mon éditeur. Les annonces sont toujours faites en temps et en heure et après une concertation entre nous. Donc... Joker ! Pour le moment, pas de suite prévue.

Je sais que tu sévis beaucoup également en Polar et Thriller parle nous un peu de cette passion.

C’est très certainement le genre littéraire que j’affectionne le plus et pour une bonne raison. Contrairement à l’érotisme, dans un polar, je vais jongler avec les événements historiques, créer une intrigue et surtout, prendre mon lecteur par la main pour l’envoyer là où je veux, le perdre dans une foule d’hypothèses, lui faire croire que X est le coupable alors qu’il n’en est rien et tout lui révéler dans le dernier chapitre qui lui causera un choc inattendu. Là, j’ai la sensation d’avoir fait mon métier et d’avoir brisé la routine de mon lecteur. Il se sera évadé et refermera le livre avec le sourire.
Il n’y avait donc que les polars et les thrillers qui pouvaient me permettre de jouer ainsi et de créer un environnement proche du réel et suffisamment perturbant pour déstabiliser mes lecteurs. Se demander si oui ou non, l’histoire était vraiment une fiction, est une question qui revient souvent dans les chroniques et c’est un immense bonheur pour moi. Je pense d’ailleurs à l’un de mes titres parus chez Harlequin, un thriller, dont la fin a vraiment secoué les lecteurs. Il s’agit de Que son règne vienne, une enquête du commandant Gabriel Gerfaut. Je vous donne le lien pour en savoir plus :




Si tu avais un de tes ouvrages à conseiller à nos lectrices (À découvrir absolument) quel serait-il ? Et pourquoi ?

Bonne question... Un peu piégeuse, car j’aime bien entendu tous mes livres. Il est toujours délicat de choisir ou de donner une préférence à l’un ou l’autre.
Pour donner une réponse, je proposerai YEM car ce roman est une histoire vraie que j’ai réellement vécue, il y a une trentaine d’années... (Heu, je n’ai plus vingt ans, hein ?!) (rires). Yem vous parlera de l’histoire d’une jeune femme qui a tout sacrifié pour vivre ses rêves et retrouver sa liberté. L’action se déroule en Afrique avec une frontière imperceptible entre l’imaginaire et la triste réalité, la plus dure et la plus crue. Ce roman qui a été l’un de mes best-sellers, a provoqué un raz-de-marée d’e-mails, de contacts et la même question revenait souvent. Alors, je le dis tout de suite, je ne dirai rien de plus que ce qui est écrit dans ce roman... Je vous donne le lien si vous voulez en savoir plus. Ce sera un moyen de me découvrir autrement qu’en auteur !



As-tu des projets d’écriture ? Si oui, des petits indices sur ton prochain ouvrage ? Parle-nous également de tes promos en cours.

Alors, oui, j’ai beaucoup de projets à venir ! C’est même délicat d’en parler car tant qu’ils ne sont pas aboutis, tant que le contrat n’est pas signé, généralement, je n’en parle pas. Déjà, avec mes maisons d’édition actuelles, il y a une multitude de projets en cours qui sortiront régulièrement, entre maintenant et le premier semestre 2016. Il y aura de l’érotisme et des polars.
Je peux parler du livre que je suis en train d’écrire et que je réserve à un certain style de soumission. En effet, je travaille beaucoup en numérique et je commence à négocier mon virage vers l’édition papier. J’ai eu la chance de travailler avec de grandes maisons en numérique - et je compte bien continuer ! - mais pour acquérir un certain niveau de notoriété et pouvoir espérer vivre de ma plume, le papier s’impose. Donc, le prochain roman sur lequel je travaille actuellement sera un thriller très angoissant et je ne donnerai qu’un indice : L’Écosse...

OH MY GODE   ECOSSE COMMENT CONNAIT IL MON PÉCHÉ MIGNON

Résultat de recherche d'images pour "chateau ecosse noir et blanc"


Enfin, en promotion actuelle, je viens de lancer chez Nelson District, un polar qui s’appelle Meurtres à Château-Arnoux et je suis ravi qu’il reçoive un accueil si enthousiaste de mes lecteurs. Ce roman se déroule dans la ville où je réside et a bénéficié d’une réception officielle en mairie. Je n’ai que de très bons souvenirs de ce lancement inhabituel et je remercie encore mon éditrice de m’avoir fait confiance. Sorti en numérique et simultanément en papier, ce polar vous fera voyager en Provence, en Italie puis aux États-Unis. Si vous aimez les polars reposant sur des énigmes historiques résolues dans notre époque contemporaine, si vous aimez les enquêtes à tiroirs, les surprises et les rebondissements, les flics déjantés, alors ce livre est fait pour vous !

Meurtres à Château-Arnoux : http://www.milovaceri.com/2015/06/meurtres-chateau-arnoux-tous-les-liens.html


Si tu devais t’auto-interviewer, quelle question te poserais-tu ?

C’est difficile de se poser des questions ! J’avoue que je sèche complètement... Pour avoir participé à de nombreuses interviews, on m’en a posé des dizaines, le plus souvent originales et bien orientées. De plus, comme je sais parfaitement ce que je veux dire et ce que je ne révélerai jamais, c’est encore plus déstabilisant. Bon, faut bien se lancer, n’est-ce pas ? 

Alors, je me demanderai d’où me vient ce goût pour l’aventure et le danger...

Un mot pour tes lectrices et lecteurs ?

Eh bien, je vais en profiter pour tous les remercier ! Ces milliers de lecteurs qui me suivent fidèlement, la plupart depuis mes débuts, je ne peux que leur témoigner toute ma gratitude. Ils sont tout simplement géants ! En effet, ils me lisent en érotisme, me suivent dans mes délires en polars ou en thrillers, n’hésitent pas à lire mes doc/fiction, savourer mes nouvelles comme mes romans, passant d’une maison d’édition à une autre... Ils sont toujours là, de plus en plus nombreux et c’est un immense bonheur pour moi.
Il ne faut pas oublier quelque chose. Écrire, c’est bien. Être lu, c’est beaucoup mieux ! Et j’ai cette chance... Alors, je vais tout résumer en un gigantesque merci à mes lectrice et mes lecteurs, les fidèles comme les nouveaux. Promis, je ferai tout pour ne pas vous décevoir et vous écrire pendant encore très longtemps de belles histoires qui vous feront rêver.
En même temps, je remercie de la même manière les blogueuses et blogueurs qui me suivent,  me lisent et me chroniquent très régulièrement. C’est un soutien indispensable pour un auteur, aussi prépondérant que le précédent.

Pour finir ma question signature, si tu devais te décrire en 3 romans, quels seraient-il et pourquoi ?

Ouh la la ! La question qui tue...
Sans hésiter, je citerai Le petit prince de Saint-Ex, pour ses valeurs d’humanisme et de Liberté. Je passerai ensuite à Croc-Blanc, de Jack London, toujours pour la Liberté et les valeurs véhiculées, les grands espaces, le côté sauvage et les loups. Puis, je conclurai avec un truc de dingue qui en fera sursauter plus d’un ! Je prendrai un récit historique en deux tomes : La pierre et le sabre, puis La parfaite lumière. C’est l’histoire de Shimmen Miyamoto Musashi, écrite par le géantissime Eiji Yoshikawa. L’histoire de ce grand samouraï qui a rédigé le Gorin-No-Sho ou Traité des Cinq Roues, encore enseigné aujourd’hui dans les universités japonaises. Je suis très proche de la philosophie extrême-orientale, des arts martiaux et de toutes les valeurs contenues dans ces deux volumes, encore une fois.
Difficile de faire un choix, surtout ramené à trois livres, car j’en ai une multitude qui me sont venus à l’esprit...

Conclusion Ton espace 

En tout premier lieu, merci chère Aly, pour cette interview très sympa à laquelle j’ai pris beaucoup de plaisir à répondre. C’est toujours appréciable que l’on s’intéresse à vous ! Cela m’a touché, merci beaucoup.
Ensuite, en guise de conclusion, j’aimerais dire aux lecteurs qui ne me connaissent pas encore - et ils sont nombreux ! - que le meilleur moyen de me découvrir est de me lire à travers mes publications. Pour les retrouver, c’est très simple, il vous suffit de suivre mon blog officiel ainsi que mes différents comptes sur les réseaux sociaux. Je vous donne toutes les adresses et n’hésitez pas, comme je le disais plus haut, je réponds toujours à mes lecteurs ! Merci.

Merci  à toi j'ai pris un énorme plaisir à imaginer les questions 

Blog officielhttp://www.milovaceri.com/


Vous voulez la biblio de Gilles Milo-Vacéri faites moi une demande en commentaire je vous la transmettrais avec grand plaisir  


Commentaires

Articles les plus consultés

Vous cherchez un livre ? (comment ça non?)