Chronique : L'autre Coté V1 Aivy Frog


Merci à Aivy pour sa confiance envers son nouveau Roman/Volume


Attention : 

cet ouvrage peut heurter les âmes sensibles 

et ne convient pas à un jeune public.


Sortie le 07/09/2015
Prix Epub 2€90
143 pages 

Résumé :
Chers Lecteurs,

Ce que je vais vous raconter est un mystère, une question à laquelle personne n'a encore trouvé la réponse, un voyage dont on ne peut pas revenir.

On a déjà dû vous dire : "Il est parti", "Elle repose en paix", "On l'a emmené dans une ferme à la campagne". Des phrases vagues, des conneries qu'on balance aux gamins ou aux plus grands qui sont terrifiés à l'idée de dire le mot qui fâche, le mot qui dérange, le mot qui veut dire que tout est fini :

MORT

Avant de tomber entre les griffes d'une auteure sadique, je ne me suis jamais posé la question de "l'Après". Pour moi, c'était juste la fin. Juste une histoire de paupières closes et d'incinération. Juste une énième affaire de perte injuste. Pourtant, aujourd'hui, je suis bien obligée de faire face, car la morte, c'est MOI.

Mais ce n'est pas grave. Mourir, ce n'est pas le pire.

Ne faites pas cette tête d'enterrement, de l'Autre Côté vos disparus font tout... Sauf se reposer en paix !

Mia G.

IMPORTANT : Je tiens à préciser qu'il s'agit d'un "volume" et non d'un "tome". La différence est importante puisqu'un volume est en ensemble de chapitres qui permet une répartition de l'histoire sur plusieurs bouquins pour éviter d'avoir un livre de 4000 pages à un prix exorbitant. À la différence d'un tome qui appartient une série mais dont l'histoire de celui-ci se suffit à lui-même. En conséquence, l'Autre Côté étant une longue histoire impossible à agencer en tomes aux histoires propres, j'ai opté pour un découpage en volumes de dix chapitres.


J'ai connu ma petite Aïvy lors de la sortie de son premier roman Camigraphie, un roman qui a été un véritable coup de cœur. Puis je vous l'avoue nous avons discuté des heures au téléphone, sur twitter et j'ai rencontré une jeune femme pétillante et pleine de vie. Mais elle se cache derrière une énorme carapace.

Où je veux en venir, tout simplement ce roman fait partie de ses fêlures, une faille en elle, profonde et qui me la fait découvrir sous une autre facette, comme un docteur Jekill et Mister Hyde. J'avais entendu parler de L'autre côté bien avant sa sortie et je m'attendais à un côté très décalé et en faites j'étais loin de la vérité.

Avez-vous déjà eu à un moment de votre vie, pensé à ce qui se passait  après la mort. Morbide vous allez me dire ? Ben pas tant que ça, ayant vécu personnellement le suicide d'un ami très très proche, je me suis posée la question à l'époque : 

Que cherche-t-il en mourant ? Est-ce que je vais le revoir un jour ? 

Ici l'auteure nous prend à revers, nous faisons connaissance de Mia G. une demoiselle vivant en 2150, elle a pris possession du livre en se plaignant tout simplement de ce que l'auteure lui fait subir et surtout elle se plaint qu'elle ne puisse pas vivre sa  vie avec une fin heureuse, en effet l'auteure a décider qu'elle allait mourir et cela ne lui plait pas.

Ce roman est tout simplement barge, décalé et  hilarant, en même temps il réveille en vous les pires sentiments et le manque que vous pourriez éprouver envers une personne partie trop tôt. Sans jamais dire le mot mort. Mot banni car il reflète que tout est fini.

Pourquoi décalé ? Tout simplement en 2150 la prostitution est un métier comme un autre, la fille compare toute sa vie, à un repas maxi best of de MacDo, les moyens de paiements se font à partir de  vos empreintes. Elle meurt, mais non, sa seule crainte c'est que les pompiers soit moche. Ne parlons pas de ce qui se passe au paradis, enfin de l'autre côté.

Ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains, déjà ce n'est pas un roman, c'est des sentiments de colères, d'amour et un délire complètement barge d'une auteure. L'histoire est disloquée, elle n'a pas de trame à proprement dit.
La seule chose que je pourrais reprocher c'est  des termes parfois un peu trop vulgaire. L'expression  un peu trop répétitive de nuggets, car notre jeune héroïne se compare un morceau de poulet pané :  bien que l'image de la frite qui Sod***se un nuggets restera à jamais en moi et plus jamais je ne mettrais les pieds dans un Fast Food.

Voici les tribulations d'une auteure folle, avec une héroïne que l'on a envie de ressuscité par moment juste pour avoir l'occasion de l'éliminer avec notre plume.

Vivement le  Volume  2 :).... 



Volume en cours : 


Commentaires

  1. Tu vois mamie, je t'avais promis de t'écrire un livre... Dommage que tu ne sois plus là pour me voir réaliser un rêve...


    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Vous cherchez un livre ? (comment ça non?)