Chronique Aly : Latt Clémence Lukas

 Date de sortie 17/02/2016 
Prix Epub 2 €99
PRix Broché 16€
Lien directionnel dans la couverture pour achat :
Deux mondes en conflit… Celui des Ténèbres contre celui de la Lumière. Au centre de cette guerre, l’avenir de l’humanité qui ignore tout de ce combat. 
La princesse Lätt a grandi et a été éduquée parmi les humains. Elle ne le sait pas encore, mais sa destinée repose sur une légende… 

« Lorsque la lumière universelle et celle du Vald s’uniront, la paix et l’amour règneront enfin sur le Förtrollad Värld pour l’éternité. »
Quand Amanda et Nick se sont rencontrés, le coup de foudre à été immédiat, deux personnalités timides, qui n’osaient faire le premier pas. Puis les jours défilant, ils ont osé franchir les étapes rapidement, mais avec beaucoup d’amour. Les années défilant la relation idyllique, c’est transformé en cauchemar. Amanda vis cloitrée chez elle, sans travail, loin de ses amis aux abords d’une forêt, qu’elle adore, où elle se sent bien et protégée, malgré la violence d’un mari, qui s’est transformer en monstre.

Quand du jour au lendemain, une révélation lui ouvrant les portes de la lumière libératrice, lui font découvrir sa véritable identité, elle découvre sa véritable mission et surtout les manigances de l’ombre et la lumière

Après avoir découvert clémence Lukas dans l’érotisme, puis le new adult dramatique, la voici dans un nouveau genre le fantastique.

Je ne vais pas vous mentir, j'ai fait partie des bêtas lectrices au tout début de cette histoire, étant une grande Fan de ce genre, et une amie de Clémence, j'ai eu cette chance de la découverte. Puis pour garder mon objectivité, je n’ai pas lu le texte en entier. J’ai même mis du temps à le lire, pour laisser le texte s’installer.

Mais je vais vous répéter en tout honnêteté ce que j’ai dit à clémence : Arrête L Érotique et reste exclusivement dans les drame/romance ou le fantastique. En effet, sa personnalité et sa simplicité ne peuvent être aussi bien exploité qu’a travers la lecture de Latt ou Sentinelle ( chronique en cliquant sur le titre).

La catégorie Fantastique/fantasy, est un genre de lecture particulière, pour lequel vous pouvez vite vous embourber. Mais Clémence nous fait voyager avec bonheur dans un monde féerique, qui a su au travers de naturel et sincérité, nous émerveiller.

L’histoire mène deux particularités, une romance dramatique, puis le fantastique. Nous découvrons Amanda qui n’est plus heureuse en ménage, qui vit un calvaire au quotidien, (sujet de violence dans un couple ) et l’auteure ne nous épargne en rien. Puis, une rencontre au détour d’un chemin, va la changer de tout au tout. Nous sommes soudain bousculer dans nos acquis et nous découvrons un monde peuplé de merveilleuses créatures, entre le bien et le mal, nous découvrons un conte mêlant mille et une couleur.

Je ne vous parlerais pas des personnages, en effet, à vous de découvrir le rôle de chacun, mon but n’est pas de vous révéler quoi que se soit juste vous amener à découvrir un univers qui n’est pas le vôtre.

Latt, à quelques petits défauts, un lexique que j’aurais positionné au début, j’aurais presque inclus, à la fin un arbre généalogique des familles, pour apporter encore plus de force aux textes. Mais bon, j’ai l'habitude du genre fantasy sombre, et de ses particularités.

Clémence s’en sort royalement, elle a su en 2h30 de trajet de train ( retour du salon du livre) à me faire dévorer son histoire, et même a passionné ma voisine qui lisait au-dessus de mon épaule ( que j’ai horreur de ça)

Vous l’aurez compris la force de cette histoire est la progression qu’Amanda va faire, tout au long de cette lecture, de femme soumise battue, violenté, elle va trouver de la force, l’énergie pour faire face à un destin hors du commun.

Si vous aimez les histoires simples, en douceur, qui sort de l'ordinaire foncer. Clémence réussit avec sa personnalité, à écrire une romance à fort caractère.

Commentaires

  1. je n'étais pas fan du tout de fantastique ou fantaisie, et j'ai découvert LATT avec un pur bonheur. J'ai adoré cette histoire et j'en redemande aussi !
    mais que Clémence stoppe l'érotisme : non , car des histoires comme désirs ardents j'en redemande et je parle meme pas d'un autre genre avec Sentinelle.
    Clemence excelle dans les 3 catégories, alors pourquoi en supprimer !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés

Vous cherchez un livre ? (comment ça non?)