Chronique Aly : L'héritière de Bellecombe

Date de sortie : 01/03/2016
Prix Epub / Broché : 5€99 / 7€50
Lien directionnel ci dessous dans la couverture pour achat



Etre l'héritière d'un domaine majestueux et désargenté n'est pas de tout repos, mais lady Kate a l'habitude : depuis toujours, c'est elle la pragmatique de la famille. En revanche, s'occuper d'un inconnu qu'une chute de cheval a rendu amnésique est une autre affaire. A mesure que le mystérieux Edward retrouve ses forces, sa beauté virile ne manque pas d'éveiller les rumeurs. Kate doit prendre garde, car sa réputation et celle de sa soeur, qui doit bientôt se marier, pourraient bien en souffrir. Dans une atmosphère intimiste, Liz Carlyle dépeint avec finesse les dilemmes d'une héritière aux prises avec ses nombreux devoirs.

1850, Kate est devenue malgré elle, l’héritière légitime du domaine de Bellecombe. En Angleterre, la loi stipule que si aucun héritier mal n’est vivant, la fille aînée peut prendre en gestion le domaine familial, jusqu’à son potentiel mariage, son mari reprenant ainsi la suite des affaires domestiques.
Kate est malheureusement ce que ‘l’on sut nommer une vieille fille, âgée de 28 ans, elle a la lourde charge de gérer sa jeune sœur de 19 ans encore mineure, qui rêve de se marier, ainsi que d’une mère dans la force de l’âge qui se prend encore et toujours pour une adolescente.

Jusqu’ au jour où la rencontre avec un homme vient tout basculer.

Kate est une jeune femme soumise aux obligations de son pays, assez mature pour gérer un domaine, mais pas assez fiable pour gérer la vie de sa sœur et la sienne. Cette femme de caractère, défi les hommes de sa famille et les conditions de vie de la femme dans son pays en démontrant de la vivacité et de la perspicacité. Elle gère d’une poigne de fer et empli d’amour un héritage qu’elle compte bien transmettre un jour où l’autre.
Cette jeune femme qui est considérée comme vieille fille, cherche un homme fiable capable de gérer sans pour autant dilapider un bien générationnel. Elle désire de l’amour, du respect et surtout de la confiance mutuelle.

Je découvre une nouvelle catégorie chez Harlequin : victoria, un domaine spécialement dédié aux femmes fortes dans l'histoire anglaise ou saxonne. Des femmes qui ont voulu défier la condition des hommes dans laquelle elles sont enfermées à cause de leur sexe.
Je découvre également une auteure, qui je l’avoue, je ne me serais pas penchée, étant donné que moi et les héroïnes anglaises, nous ne sommes pas réellement en coalition. Comme vous le savez, je préfère de loin les Highlanders et les vikings, qui sont moins gnian-gnian. Et je peux vous dire, que je l’aurais regretté.

L’héritière de Bellecombe est une romance historique prenante et diablement captivante. L’auteure, a réussi, au travers d’un écrit simple, d’une plume raffinée et séduisante à me happer, du début à la fin.
Le gros point fort de cette romance est le caractère de l’ensemble des personnages, tous ont une importance, de la sœur, à la mère qui pour moi est un énorme coup de cœur. Ne vous fiez pas aux apparences, c’est mère, peut être une véritable louve pour protéger sa progéniture sous ses airs de femme frivole.

Ensuite la structure, avant d’ appréhender chaque chapitre, nous avons droit à un titre permettant de diriger notre lecture et surtout comprendre ou donner un indice sur la direction de l’histoire.

Vous l’aurez compris l’héritière de Bellecombe est une très belle histoire historique, je ne vous parlerais pas d'Edouard, je vous laisserais le découvrir, mais mesdames, vous allez m’en vouloir. Juste je dirais deux mots : diablement excitant.
Cette histoire m’a tout simplement avec les Anglais, le seul petit défaut serait parfois des descriptions un peu longues mais tout à fait pardonnables.

Commentaires

Articles les plus consultés

Vous cherchez un livre ? (comment ça non?)