Chronique Love Hackers Marine Sautivet

Couverture de Love Hackers

Sortie le 23/07/2016
279 pages
Prix Broché / Epub :  14€85 / 4€50
 

À Los Angeles, cité des anges, Mylena vient de décrocher un stage à la Loading Records, une célèbre maison de disques. La musique est un élément central dans sa vie depuis sa plus tendre enfance. 
Elle s’apprête à vivre des épisodes chargés d’émotions en fréquentant le groupe de rock qu’elle adore depuis son plus jeune âge : les Love Hackers.

Jason, leader et chanteur, fait chavirer son cœur. Sa voix unique est un enchantement, sa façon de jouer de la guitare, divine. Elle apprend à connaître ce garçon sensible et énigmatique qui la fascine depuis toujours.

Cependant, Dominic l’employeur de Mylena, manager des Love Hackers a une règle d’or : « Pas d’affect au boulot ». Le contrat qui lie le groupe à la maison de disques ne fait pas exception à cette mesure.
Le fantasme de Mylena devra donc rester secret, l’obligeant ainsi à refouler cette attirance interdite. L’amour et le destin seront-ils plus forts que tout ?


Cette romance avait tout pour me plaire sur le papier, l’histoire est appétissante, tirée de personnages réels, cependant même si l’histoire est séduisante, il m’a manqué ce petit plus pour faire un véritable coup de cœur.



Mylena est une demoiselle, avec un caractère plutôt posée, acceptant tout et n’importe quoi de l’assistant, restant dans l’ombre sans pour autant démontrer réellement ce dont elle est capable.


Quand elle a l’occasion de voir les stars de son enfance : les Love hackers, elle perd pied, elle se fait mener par deux êtres abjects. Puis un soir, elle surprend de la musique, alors qu’elle devrait être seule dans le bâtiment, et de longs échanges silencieux débutent.

Love hackers est une romance douce et tendre. Une rencontre d’une fan qui sait restée discrète face à un groupe célèbre, dont on ne connaît que le côté publique. Cette jeune femme, va se lier d’amitié, avec le jeune chanteur, Jason, compositeur interprète qui reste dans l’ombre de ses deux amis. Tous les deux vont vivre des jours et des nuits d’échanges musicaux, sans aucune parole,

Jason laissant parler sa passion, Mylena ses émotions.

Vous allez me de demander ce qui m’a dérangé, je dirais le côté cyclique des réactions, je t’aime moi non plus de la jeune Mylena, qui ne sait pas réellement comment agir, face à un conflit d’intérêts entre son travail et ce jeune homme. L’histoire est belle, l’auteure à une style d’écriture fluide et très narratif, mais ce qui est un plus pour l’histoire, car nous avons vraiment cette impression que cette histoire est vraie et non une romance imaginée, nous nous laissons embarqué dans cette rencontre, improbable.

Cependant, le fait, de cumuler les mots anglais à tout bout de champ, m’a lassé par moment.

Love hackers, aurait mérité un peu de pep’s, pour ne pas trop resté dans le mélo-dramatique de la situation, le point de vue de Jason, aurait permis de basculer l’histoire, dans une dimension plus sensuel.

Une adorable histoire, dévoilant de très belles déclarations d’amour, en chanson, d’ailleurs, on en trouve sur youtube, et l’histoire prend tout un autre sens.

Un très joli début littéraire, et j’ai hâte de découvrir une autre histoire de l auteure.


  

Commentaires

Articles les plus consultés

Vous cherchez un livre ? (comment ça non?)