Chronique La Société T6 la fille du boudoir Angela Behelle


Couverture de La Société, Tome 6 : La Fille du Boudoir


Résumé 

Le Boudoir est hôtel d’un genre particulier. C’est dans cet endroit insolite que certains initiés viennent se vouer à la luxure la plus raffinée et jouir des services que peut leur offrir ce joyau niché en plein cœur de Paris.
Ce fleuron de la Société est aujourd’hui dirigé par la fille de l’un de ses fondateurs. Fidèle à la mémoire de son père et toute dévouée à cet établissement qu’elle considère comme sa maison, Isabelle Marle connaît toutes les ficelles de son métier ainsi que tous les rouages de l’organisation secrète. Ce n’est pas un vain mot que d’affirmer qu’elle s’y consacre corps et âme.
C’est précisément ce qui pousse Alexis Duivel à faire appel à elle quand se présente une occasion exceptionnelle pour la Société d’étendre ses ramifications jusqu’en Bretagne, quitte à bousculer sérieusement le quotidien de la jeune femme.
Ce 6e opus vous mène vers de nouveaux horizons, où la passion est soumise aux tempêtes et aux déchaînements des sentiments contrariés.
Prévoyez un pull pour la traversée, il fait un peu frais au large.

http://angelabehelle.wordpress.com/category/la-fille-du-boudoir/




L'amour ou la passion,  
Isabelle se rendra t-elle compte qu'elle mérite également le bonheur ? 

Isabelle Marle porte de lourdes responsabilités sur ses épaules. En effet gérante du boudoir  et fille de fondateur de l'organisation la société. Elle doit être irréprochable. Le boudoir doit refléter la mémoire de ses parents et offrir aux clients qui rentrent dans cet hôtel prestigieux, un anonymat et un service impeccable. Quand Alexis Duivel vient bousculer ses habitudes celle-ci est perturbée, Isa va devoir sortir de sa zone de confort pour satisfaire les ambitions machiavélique du sous-directeur de la société.

Quels sont les barrières et les doutes qui oppressent Isabelle ?
Pourquoi se rabaisse-t-elle autant ? 
Pourquoi  se cache-t-elle derrière les murs du boudoir ? 

Déjà 5 jours que j 'ai finis ma lecture et impossible de me poser devant ma feuille, pour remettre en place toutes mes idées et mes impressions. L'auteure m'a totalement chamboulée, perturbée. En même temps il me reste tellement de questions en tête sur Isabelle, sans réponse. 
Isabelle est une jeune femme qui a du assumé trop vite et top tôt des responsabilités, à l'âge ou les jeunes femmes découvrent la vie. Elle s'est enfermée dans une bulle qu'elle maîtrise à la perfection, tout est mené à la baguette, sa vie professionnelle et personnelle. Aucun grain  de sable dans la machine parfaitement huilé que représente le boudoir. Un soir Alexis lui demande ou plutôt lui impose une mission, jamais elle n'aurait pu penser que sa vie allait en ressortir perturbé. 

L'auteure nous confronte malheureusement à une sensation que toutes femmes auraient pu vivre dans sa vie ( au moins un certain nombre). Connaissez-vous cette phrase : 

"Il y a les femmes que l'on baise et les femmes que l'on épouse"

Pas très glorieux en effet. Sacha Guitry disait également :  Il y a devant l'amour trois sortes de femmes: celles qu'on épouse, celles qu'on aime et celles qu'on paie. Ça peut très bien être la même. On commence par la payer, on se met à l'aimer, puis on finit par l'épouser. (Les Femmes et l'Amour).


Vous vous demandez surement où je veux en venir, tout simplement notre jeune héroïne pense être de celles que l'on paie ou que l'on baise. Elle s'est forgé une carapace qui la rend imperméable aux sentiments, elle ne mérite pas d'être aimé, c'est impossible. Aucun homme ne pourrait éprouver des sentiments à son égard. 

Cependant devant la perplexité du personnage que nous offre Angela Behelle, cette histoire est captivante . En effet nous sommes totalement émue et attendrie par une femme qui recherche de la tendresse et en même temps qui la rejette. 
Elle va devoir faire face à deux hommes, l'un est jeune et fougueux il ne demande qu' à maîtrisé ses pulsions. Le second est dans une mécanique de vie qui l’oppresse, une vie trop parfaite.   
Un tome qui nous apporte une certaine fragilité. En effet la société a parfois  donné des responsabilités à une génération qui n'était pas totalement prédestiné aux affaires parentales. Qui du moins ont eu des responsabilités trop vite. Une succession lourde de conséquence.

Ce tome me laisse un vide, une sensation qu'Isabelle à un mal encore plus profond que ce que l'on peut découvrir, dans notre lecture. 

L'amour nécessite parfois un brin de folies, il faut sortir des sentiers battus et prendre des risques pour ce que l'on veut vraiment obtenir.



Coup de coeur émotion 

La série 

Couverture : La Société, Tome 1 : Qui de nous deux ?Couverture : La Société, Tome 2 : Mission AzertyCouverture : La Société, Tome 3 : À votre service !Couverture : La Société, Tome 4 : La Gardienne de l'OmégaCouverture : La Société, Tome 5 : L'Inspiration D'Emeraude
La Société, Tome 6 : La Fille du BoudoirLa Société, Tome 7 : Sur la GammeLa Société, Tome 8 : Le Premier PasLa Société, Tome 9 : Secrets DiplomatiquesLa Société, Tome 10 : Paris - New-York

Publié également chez J'ai lu en version papier 

La Société, Tome 1 : Qui de nous deux ?La Société, Tome 2 : Mission AzertyLa Société, Tome 3 : À votre service !La Société, Tome 4 : La Gardienne de l'OmégaLa Société, Tome 5 : L'Inspiration D'Emeraude

Commentaires

Articles les plus consultés

Vous cherchez un livre ? (comment ça non?)