Chronique Aly : Les McGregors Tome 3 Le Jeu Karina Halle


Couverture de Les McGregors, Tome 3 : Le Jeu
Date de sorti : 01/09/2016
Nombre de pages : 450pages 
Prix Broche : 17,00 euros

Lien d'achat dans la couverture ci-dessous

Un joueur de rugby écossais excentrique qui ne joue pas selon les règles. 

Une mangeuse d'hommes qui a perdu tout espoir en l'amour. 
Lorsqu'il s'agit de Lachlan et Kayla, les opposés ne font pas que s'attirer, ils éclatent. 

Kayla Moore a toujours assumé sa réputation de fêtarde et de croqueuse d'hommes. En tout cas, jusqu'à ses trente ans et jusqu'à ce que ses deux meilleures amies, Stephanie et Nicola, s'installent avec Linden et Bram McGregor. Fatiguée de tenir la chandelle et des coups d'un soir, Kayla décide que, pour elle, les hommes c'est fini et qu'elle va démarrer une longue période de célibat. 

Ça, c'est jusqu'à ce qu'elle soit présentée au cousin de Linden et de Bram, le sexy Scot Lachlan McGregor. Lachlan est la représentation vivante de ce qu'elle a toujours recherché chez un homme. Avec, en plus, un regard d'acier et une brillante carrière de joueur de rugby à Édimbourg. Il est le genre d'homme qui peut lui faire oublier en un clin d'oeil ses idées de célibat. Mais Scot n'est pas un homme facile à approcher. Il faudra le hasard d'une nuit où ils se retrouvent coincés ensemble pour qu'elle réalise que Scot est bien plus que le gros macho qu'il laisse paraître. 

Mais la lune de miel ne va pas durer. Lachlan ne peut pas rester aux États-Unis et Kayla doit décider si elle veut suivre à l'autre bout du monde un homme qu'elle connaît à peine

Kayla, est désormais la dernière célibataire du trio infernal, voyant moins ses amies depuis qu’elles se sont mises avec les frères MacGrégor.
Vivant d’amour et d’eau fraîche, les relations longues durée ne sont pas sa tasse de thé. Passant d’homme en homme, une sexualité ouverte,

Arrivera-t-elle un jour à trouver son bonheur ?

Kayla est une jeune femme sexuellement active, cependant, elle entame sa période, sans mec, sans sexe, sans complication, cependant sa rencontre avec Lachlan, va la mettre au supplice, et lui faire perdre totalement toute confiance en elle.
Cette jeune femme, au fort caractère, cache une profonde faille, elle se sacrifie pour sa famille, se cachant derrière une exubérance qui la protège de l’amour.

Lachlan est le cousin des frères McGrégor, homme sombre, mystérieux, il est dans l’autodestruction. Quand il vient à aider son cousin, ce n’est pas pour l’intérêt familial, mais plus dans le symbole que toute l’affaire représente.

Après deux énormes coups de cœur, sur les deux premiers tomes, je ne m’attendais à être en dessous avec Kayla, en effet cette jeune femme, m’avait plutôt déçu par certains comportements dans les précédents tomes.

En découvrant, l’histoire, nous ne débutons par la découverte de Lachlan ce qui est bien surprenant, sachant que l’auteure bien que la série se porte que les mâle MacGrégor, jusqu’à présent,  elle a mis en avant les femmes. Je comprends les raisons ; Lachlan est vraiment très sombre, presque trop, son passé douloureux, son autodestruction, rend la lecture ténébreuse, dangereuse, et passionnante, sa personnalité prenant une place-forte, dans le roman, plus que ses cousins.

Le jeu est un roman, fonctionnant majoritairement sur les émotions contradictoires de Lachlan , enfin, c’est la façon dont je l’ai interprété. Changeant, petit à petit, le caractère bien trempé de notre héroïne, et accentuant encore plus son caractère sensuel, en effet, ce tome est très érotique, une sexualité brute sans détour.

Puis tout au long de notre lecture, nous découvrons une Kayla, différente, fragile, sensible, qui ne peut nous laisser insensible face à tant de désespoir.

Ce tome 3, est lourd en émotion, une Kayla qui m’a fait grandir avec elle, prouvant que les apparences peuvent être trompeuses, un Lachlan sombre ténébreux, qui prouve que les grands gaillards peuvent cacher un gros nounours derrière les apparences. Cependant, j’aurais préféré, que l’auteure détaille un peu plus le passé de notre héros, il m’ a manqué ce petit quelque chose pour que les émotions proposées sur le papier prennent totalement possession de moi.

En tout cas, l’auteure a réussi une fois de plus à rendre son histoire unique, retrouvant ainsi la bande entière, entre humours, passion, et espoir, nous ne pouvons que succomber aux Écossais


Commentaires

Articles les plus consultés

Vous cherchez un livre ? (comment ça non?)