La saison des roses de Victoria Connelly


 À tout juste trente ans, Céleste Hamilton voit son destin tout tracé changer radicalement quand son mariage malheureux prend fin au moment même où meurt sa mère, avec laquelle elle entretenait de très mauvaises relations. Cette dernière laisse en héritage à ses filles la roseraie familiale au bord de la faillite. À contrecœur, Céleste retourne vivre dans le manoir de son enfance pour aider ses deux sœurs à restaurer la propriété et remettre sur pied l’entreprise familiale. Rejetée dans son enfance par sa mère narcissique, Céleste est rongée par le manque de confiance en elle. Mais pour éviter de perdre le manoir familial, elle devra trouver le courage d’affronter l’avenir et de prendre des décisions difficiles. La Saison des roses est un roman inspirant et sensible sur le courage, la persévérance et le pouvoir rédempteur de la famille.
 Logo NETGALLEY


Format : Format Kindle (20 juin 2017)
Taille du fichier : 4426 KB 
Nombre de pages : 352 pages  
Broché: 350 pages 
Editeur : AmazonCrossing (20 juin 2017)
Prix Kindle 5€99 Prix Broche 9€99Lien d'achat




Après la mort de sa mère et la dissolution de son mariage, Céleste revient vivre dans la demeure de son enfance, où vivent toujours ses sœurs, Gertrude et Évelyne. Quelle sera la réaction de la cadette et de la benjamine au retour de leur sœur ainée ?
 
Céleste est l'aînée d'une famille de trois filles, ayant eu une relation assez tendue avec sa mère, notre héroïne a vu dans son mariage une façon de s'échapper de l'enfer qu'elle vivait, mais rien ne s'est passé comme elle le souhaité. Quelle sera leur réaction ? Céleste est une héroïne, à laquelle j'ai accroché immédiatement, j'ai vite compris qu'elle cache ses blessures derrière sa carapace de femme froide et austère tout l'opposé de ses soeurs, Gertrude et Évelyne.
 
Gertrude, est la cadette qui elle aussi a caché à ses sœurs, sa relation avec sa mère, qui ne l'a pas épargné non plus, c'est une héroïne qui mal grée tout à su garder son sourire et à toujours aider sa sœur Évelyne, à s'occuper de leur mère, en oubliant de vivre pour elle.
 
Évelyne est la dernière de la fratrie, c'est aussi la plus franche, mais qui comme ses soeurs cache sa relation avec sa mère qui était loin d'être ce à quoi elle paraissait. J'ai adoré son caractère qui met du piment dans la relation entre elle et ses sœurs.
 
J'ai adoré suivre ses trois héroïnes qui ont su m'attendrirent, charmé, happé, me prendre dans leur filet. Je me suis tout du long interrogé sur le devenir de la demeure familiale et sur l'avenir sentimental de ses trois héroïnes qui ont mal grès les épreuves un cœur énorme. J'ai passé un très très bon moment de lecture.



Commentaires

Articles les plus consultés

Vous cherchez un livre ? (comment ça non?)